TRANSPARENCE ET EFFICIENCE BUDGETAIRE LE RCTB FORMALISE SON PLAN STRATEGIQUE 2018-2021 Featured

101

Jean Pierre MALOU | 05/07/2018

Le Réseau citoyen pour la transparence budgétaire (RCTB) a dévoilé son plan stratégique 2018-2021, dont l’ambition est de contribuer à une plus grande participation citoyenne au processus budgétaire, a annoncé Amadou Cheikh Kanouté, président dudit réseau.

Participer à l’éveil citoyen accru dans la planification, la budgétisation en amont et en aval dans la transparence et à l’efficience budgétaire doit être une affaire citoyenne. Pour ce faire, la synergie d’actions des Organisations non gouvernementales qui s’intéressent au processus d’élaboration, de mise en œuvre et d’évaluation du budget national s’impose de facto. Une idée matérialisée quatre ans déjà à travers le Réseau citoyen pour la transparence budgétaire (RCTB).

 

Mardi dernier, face à la presse Amadou Cheikh Kanouté, président du Rctb faisant l’économie d’un atelier de trois jours ouvert depuis dimanche dernier, à Dakar, a dégagé les orientations dudit plan, articulées autour de trois axes à savoir «le plan stratégique du Rctb couvrant la période 2018-2021, le plan d’action 2018-2020 du Rctb consolidé et en cohérence avec le budget financé par le partenaire actuel du Rctb (Ford Fondation) et une stratégie de communication du Rctb accompagnée d’un plan de communication».

 

Toutefois, il n’a pas manqué de préciser que l’ambition du Rctb est de contribuer à une plus grande participation citoyenne au processus budgétaire. Selon ses explications «les interventions sont relatives au suivi budgétaire, à travers le renforcement de capacités des parties prenantes, la collecte, l’analyse suivie et la vulgarisation d’informations relatives aux investissements publics au bénéfice des populations». Avant d’affirmer que «le Rctb va être marqué par son intervention sociale, avec la mise en place d’espaces de dialogue fonctionnels en vue de renforcer la participation citoyenne dans la mise en œuvre du budget public du Sénégal».

 

Dans le même ordre d’idées, Mamadou Mansour Diagne de Enda Ecopop dira: «Nous allons travailler à ce que les parlementaires soient entendus par les citoyens, en créant des mécanismes pour accéder aux informations budgétaires».

 

Et pour ce faire, «nous ambitionnons de créer des outils didactiques adaptés aux réalités socioculturelles afin que les informations soient disponibles et compréhensibles pour les citoyens à travers la langue la mieux partagée à savoir le Wolof», a-t-il dit.

 

 

 

Last modified on mardi, 10 juillet 2018 12:42

Le Bureau

CICODEV Africa

L'Institut Panafricain pour la Citoyenneté, les Consommateurs et le Développement.

  • +221 33 865 05 01 (9:00 - 18:30 GMT)
  • BP: 24345
  • CP: 12300 Ouakam 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 4, Route de l'Aéroport
  • Yoff
  • Dakar - Sénégal

Suivez-nous